CFP: Revue Proteus « Rituels, Arts et Résistances »

Par défaut

Proteus, 19

Coordination : Ophélie Naessens & Anne-Laure Vernet

WitchDance_header

Les propositions d’articles, entre 300 et 500 mots, sont à envoyer pour le 29 avril 2021 à l’adresse suivante :

contact@revue-proteus.com

Date limite de soumission : 29/04/2021

Le présent appel à publication porte sur les modalités artistiques de réinvestissement des pratiques rituelles (définies en ayant recours à la démarche et l’épistémologie anthropologiques et ethnologiques) en tant qu’il s’agit de rites à la fois anciens et nouveaux, traditionnels et contemporains. L’étude des rites présente actuellement un champ de recherche dense et ouvert qui se développe dans différentes disciplines des sciences humaines et sociales (anthropologie, ethnologie, arts, Gender et Cultural Studies, etc.), et à travers lequel diverses approches méthodologiques et cadres théoriques se croisent. S’il est vrai que les chercheur·e·s envisagent un socle commun – le rite pensé comme un dispositif transmis de génération en génération par les individus et les communautés tout en s’adaptant aux contextes et singularités – chaque discipline s’intéresse tout de même à des pans spécifiques du rite : ses modalités de fonctionnement systémique, ses relations à une identité commune, ses évolutions historiques et ses modalités de perpétration, ses finalités, ses sources symboliques, ses valeurs heuristique et herméneutique, etc. (…) cliquer pour Lire la suite

Publication: Imaginaires de la Commune

Par défaut

revue en ligne Contexte n°30 | 2021
Discours et imaginaires de la Commune

images

Sous la direction de  Justine Huppe et Denis Saint-Amand

À l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement parisien, une riche publication à lire ici.

  • Faire et défaire l’histoire
  • Raconter et transmettre l’événement
  • Transposer et réinventer le mythe

Publication: Patrimoine et commun(s)

Par défaut

Créée en 2019, In Situ. Au regard des sciences sociales est une revue annuelle en libre accès éditée par la direction générale des Patrimoines du ministère de la Culture. Fondée sur un socle ethnologique, la revue est centrée sur l’étude des questions patrimoniales comme phénomène social, culturel, économique et politique.

Patrimoine et commun(s)

Heritages and common(s)
 
Francesca Cominelli, Marie Cornu et Jean-Louis Tornatore (dirs.)

Publication: COMMUNITAS. Les mots du commun et de la Communauté

Par défaut

L’ouvrage collectif qui fait suite au colloque organisé en 2018 est désormais disponible (éditions RKI Press, 2021).

« Il y a aujourd’hui  une vraie nécessité  de pensée à propos de la communauté. Elle ne fait même que commencer » Jean-Luc Nancy

En cliquant sur les liens ci-dessous, afficheconsultez :

La Communauté ne cesse de nous adresser son appel. Elle invite et enjoint, presse chacun d’écouter son appel: sa force d’attraction se communique à nous sous mille formes, dont certaines sont bien langagières. « Elle » nous parle, nous communique le désir d’elle-même, elle nous affecte. Quelle est alors la langue de la Communauté? Quels mots mobilise-t-elle?

 

L’ouvrage est disponible à la commande ici

Performative Concepts of Commonality

Par défaut

Dans le cadre du projet de recherche « Crisis and Communitas », nous organisons au semestre de printemps un webinaire sur la relation entre théâtre et communitas, auquel vous êtes cordialement invité.e.s à participer. Lors de 5 séances, il s’agira d’aborder différentes mises en scène récentes qui explorent et/ou problématisent des concepts et pratiques de la communauté. 

 On the basis of the newest material of the (post-)dramatic, performative, activist and digital-hybrid stage and the opera, we will investigate concepts and practices of commonality projected around the globe, which engage creatively, constructively or critically with the digital formats of theatre and performance. Beyond collective research and reflection, the event series also allows its participants to meet as an audience and to engage in exchange and open discussion on theatre and «communitas». Thus, the regular meetings of the webinar call for a commonality that is currently denied to theatres and their audiences. (more in english here)

Vous trouverez le programme et plus d’informations quant à l’inscription en suivant le lien sur le site du projet: https://crisisandcommunitas.com/?news=webinar-theatre-communitas-forms-of-digital-commonality-in-the-performative-arts. Deux séances ont lieu en allemand, les autres en anglais. More information here

les participant.e.s qui se seront annoncé.e.s obtiendront avant chaque séance un lien ou un fichier vidéo de la performance en question. La première séance sur Gob Squad est toutefois une exception puisque la performance est jouée et streamée en ligne depuis un théâtre de Berne les 18, 19 et 20 février (voici le lien vers la page du théâtre: https://schlachthaus.ch/stueck/4443). Les informations suivront pour les participant.e.s qui souhaitent assister à cette première séance.

Appel à contribution: colloque en ligne

Par défaut

Congrès des sciences humaines 2021 (colloque de l’APFUCC)

Université de l’Alberta, Edmonton, Canada (exclusivement en ligne)

29 mai – 1er juin 2021

La communauté littéraire : l’enjeu entre humanité et écriture

La communauté est un lieu de rencontre et de dispute, une agora où se croisent les différences et où l’on se laisse emporter par l’attraction de terrains inconnus : elle se dessine ainsi comme l’occasion de repenser la relation entre le soi et l’autre, à partir d’une proximité et d’un éloignement qui marquent le refus d’appropriation de l’identité individuelle de ses membres, grâce à une dimension collective. Communauté signifie aussi réfléchir sur le personnel de l’écriture qui s’insère dans le monde commun de sa réception, entre une connaissance de soi-même et une coprésence de l’autre avec le soi de l’écrivain. Il s’agit, dans notre cas, (…) lire la suite

17 décembre à 15h : Entretien en direct avec Jean-Luc Nancy

Par défaut
crédit Eduardo Jorge
crédit : Eduardo Jorge, 2020

à propos de son livre Un trop humain virus (ed. Bayard, 2020)

Un événement hébergé par BRAKC (Birkbeck University, London), dir. Nathalie Wourm

Le philosophe s’entretiendra avec Irving Goh, Ian James, Rémi Astruc et Nathalie Wourm

Captation vidéo ici

Nancy will be in conversation with a panel comprising Dr Irving Goh (National University of Singapore), Dr Ian James (University of Cambridge), Dr Rémi Astruc (University of Paris-Seine), Dr Nathalie Wourm (Birkbeck, University of London).

Link to a chapter of the book translated in english : A much too human virus

Publications: Sociabilités et collectifs

Par défaut
  • dossier « La littérature contemporaine au collectif », articles réunis par Michel Lacroix et Anthony Glinoer

Accès gratuit en ligne sur fabula

« Les uns se sont nommés groupe, les autres communauté, ligue, cercle ou encore comité. Tous ont rompu avec la logique d’avant-garde sans renoncer à l’action collective, alors même que domine l’image d’un écrivain redevenu solitaire après plus d’un siècle de mouvements littéraires. »

  • Sociabilités numériques, Driss Ablali et Erik Bertin (dirs)

Comment interroger les rapports sociaux que permettent les technologies numériques ? Les études comprises dans ce volume cherchent à rendre compte des transformations du lien social qui se réalisent à travers les médiations numériques, en mettant en avant la diversité, la labilité même, des formes du collectif qui s’y dessinent.

Voir sur le site de l’éditeur

la Communauté désaccordée ?

Par défaut

Le c(h)oeur au théâtre, en musique, au cinéma

Trois articles, récents ou plus anciens, font le point sur la présence de la Communauté dans ces trois arts: 

-au théâtre: M. Mégevand, « L’éternel retour du choeur » (Littérature n °131, 2003) à lire ici.

-au cinéma: O. Cheval, « Le peuple des images et les communautés du coeur », dont on pourra lire le texte ici.

-en musique: M. Mégevand, « Le choeur dans la Nouvelle Musique ou la communauté désaccordée », à retrouver dans la revue Littérature, 2020/1 (N° 197)

Conférence: Le vaccin, « bien commun public mondial »? (15/10 Paris)

Par défaut

la prochaine session publique présentielle marquant la reprise des activités de l’université aura lieu le jeudi 15 octobre à 18h, sous réserve bien entendu de l’évolution de la situation sanitaire. Le lieu vous en sera précisé ultérieurement.

Après l’interruption imposée par les circonstances, il s’agira d’une rencontre exceptionnelle pour la présentation, en France, de l’initiative citoyenne internationale visant à faire reconnaître le futur et éventuel vaccin anti-covid comme « Bien commun public mondial ». Cette initiative, lancé par l’Agora des Habitants de la Terre et soutenue par notre Université, s’inscrit dans la campagne mondiale pour un système global, commun et public de la santé et de la sécurité de la vie, libre de brevets et hors marché.

A cette occasion, Riccardo Petrella, économiste, altermondialiste, cofondateur de l’Université du Bien Commun et initiateur de la campagne, présentera l’état d’avancement des propositions des institutions mondiales et des mobilisations citoyennes pour que le bénéfice pour tous du vaccin anti-covid, en tant que Bien Commun, soit concrètement extrait des lois du marché.