colloque en ligne: «Construction et dissolution de la communauté.  Pratiques, représentations et théories»

Par défaut

9-12 Novembre 2021 (en distanciel)

International Colloquium « Construction and dissolution of the community. Practices, representations, theories ». 9-12 November 2021 (virtual format)/Coloquio Internacional “Construcción y disolución de la comunidad. Prácticas, representaciones, teorías”, 9-12 de noviembre de 2021 (a distancia).

La communauté est l’une des notions les plus discutées de nos jours au sein les sciences humaines et sociales. Il est difficilement concevable qu’un champ disciplinaire puisse renoncer à donner sa propre définition de la communauté, ne serait-ce qu’implicitement. Ces définitions, différentes par leurs contenus et leurs visées, outre qu’historiquement conditionnées, reflètent notamment les débats méthodologiques et théoriques qui habitent chaque discipline, mais pas seulement. En effet, cette diversité tient certes aux données (…) Lire la suite

Organisation :

Dorothee Chouitem (Université Paris Sorbonne / CRIMIC),

Rodrigo Díaz Maldonado (Aix-Marseille Université / CAER),

Leonardo Lomelí Vanegas (Universidad Nacional Autónoma de México)

Informations complètes sur le site du colloque 

colloque: Désoeuvrer/ Un-work (Octobre, 13-15)

Par défaut
désoeuvrerCe colloque international, organisé par l’ENS et l’École du Louvre, a pour objectif de renouveler les discours sur l’oisiveté en art, prenant pour objet toutes les formes artistiques du désœuvrement (volontaire mais aussi, parfois, subi) du milieu des années 1940 à nos jours, interrogeant également le refus de faire œuvre et les stratégies anti-productivistes.

Au-delà de l’effet de mode, la mise à l’arrêt soudaine de la plupart des activités pendant le confinement d’ampleur mondiale a permis d’interroger dans des proportions nouvelles un modèle de société fondé sur l’accumulation, ouvrant des champs de réflexion et de création jusque-là marginaux et peu explorés.

Les artistes s’interrogent et nous interrogent : faire ou ne pas faire ? Produire ou ne pas  produire ? Créer ou ne pas créer ? Faire, produire et créer, mais moins ? Depuis les années 1950, des poètes, peintres, sculpteurs.rice.s, performeur.euse.s, cinéastes et chorégraphes ont choisi de désoeuvrer, au sens actif et transitif du verbe. Ces artistes ont pris le parti de faire œuvre tout en faisant moins, en ne faisant pas, ou en faisant autre chose, privilégiant le voyage, la fête, l’ennui…  Ils et elles ont inventé des gestes et des opérations capables de déjouer toute attente vis-à-vis de leur statut d’artiste.

en savoir plus

colloque : Du fonctionnement des communautés interprétatives… (Créteil , nov 2021)

Par défaut

 

 « Les communautés interprétatives ou dis-moi comment tu lis, et je te dirai qui tu es »

Université Paris Est Créteil,16-20 novembre 2021

Le texte est-il une chose « communautaire » ? Mais si c’est le cas, y a-t-il des textes sans communauté ? peut-il y a avoir une communauté sans communautarisme ? Il s’agira de décrire le fonctionnement littéraire d’une « communauté interprétative », en prenant en compte, parmi les axes possibles :

1/ la question de la comparaison : ce qui est tout de suite perçu comme comparable, et ce qui ne l’est pas, pourrait bien être un marqueur d’appartenance « communautaire ».  Dis-moi quels auteurs tu regroupes pour un exercice de littérature comparée, et je te dirai quelle est ta communauté, et comment fonctionne ta communauté.

2/ la manière dont tel ou tel groupe de lecteurs et de lectrices définit, par sa façon de lire et d’expliquer les textes, son appartenance « communautaire » ; l’on pourra ainsi observer une « communauté de lecteurs » en quelque sorte de l’extérieur. Le poisson rouge dans son bocal pense que son bocal est l’univers : si le poisson pouvait aller dans un autre bocal, et observer celui qu’il habitait de l’extérieur, quelle ne serait pas sa surprise… La question des « communautés interprétatives » est la question de l’agité du bocal, en somme.

3/ Il n’est pas certain, enfin, que le mot français « communauté » d’où est dérivé « communautarisme », soit une traduction valide de l’anglais community, et ce passage d’une langue à l’autre peut être interrogé.

en savoir plus…

23/08/21- Le philosophe Jean-Luc Nancy est mort

Par défaut

Il avait accompagné le développement de la Communauté des Chercheurs sur la Communauté depuis son lancement en 2015, à la suite d’un colloque qui lui était consacré par l’université d’Athènes. Il en était le premier soutien et de fait, par l’ampleur et l’importance de ses travaux consacrés à la question de la communauté, le premier membre et le membre d’honneur.

En 2020, il nous avait fait l’amitié de préfacer l’ouvrage collectif COMMUNITAS, Les mots de la communauté qu’il avait largement inspiré (préface à lire en ligne ici)

et il y a quelques mois nous avions réalisé un entretien à plusieurs voix autour de sa réflexion sur le virus Un trop humain virus, en ligne sur le site de Brakc (Birkbeck).

Nous continuerons à penser à lui, avec lui et depuis ses fulgurantes intuitions.

read Ian James’ Obituary in The New Left Review here

L’attachement (ethnologie de)

Par défaut

COLLOQUEJeudi 7 et vendredi 8 octobre 2021, Paris, Musée du Quai Branly

INTRODUCTION À L’ETHNOLOGIE : L’ATTACHEMENT

images

Destinées à un large public, ces deux journées de formation font le point sur l’état des connaissances en ethnologie autour d’un sujet en lien avec l’actualité. En 2021, le thème choisi est celui de l’attachement.

La pandémie de COVID 19 ayant largement bouleversé nos vies quotidiennes, c’est tout un ensemble d’attachements aux autres, au travail, au corps, à la santé, aux objets, au patrimoine… qui a été chamboulé et dont il sera discuté ici à travers l’éclairage de plusieurs spécialistes.

Ces journées alternent des formats différents (conférences, tables- rondes, débats, projections…) et encouragent la participation du public.

Théâtre Claude Lévi-Strauss. Événement gratuit dans la limite des places disponibles. Voir le programme

Par défaut

La Communauté absolue (Emmanuele Coccia)

sur le documentaire 300 hommes d’Aline Dalbis et Emmanuel Gras

 

Peu importe la race, l’âge, la classe. Peu importe le visage, l’histoire, l’identité. Il suffit de se présenter entre deux heures et cinq heures de l’après-midi pour y appartenir. Tous peuvent y prendre part, sans exclusion aucune. Tous veulent entrer, mais personne, si on y regarde bien, ne veut vraiment y être ou y rester pour longtemps. 300 hommes décide de se pencher sur la plus éphémère, la plus insensée, la plus douloureuse des communautés : celle qui se produit chaque nuit dans un centre d’accueil pour se dissoudre le matin suivant, sans aucune autre raison d’être que celle de traverser la nuit. Il serait naïf (…)

Lire la suite sur le n° de Socio-anthropologie

p. 201-211
 

Musique et pandémie: quel(s) contact(s) possible(s)?

Par défaut

En mars 2020, afin de lutter contre la pandémie, les pouvoirs publics ont adopté, dans le monde entier, des mesures d’urgence qui, en mettant l’espace public et les libertés individuelles sous contrôle, ont eu d’importantes conséquences sur la convivialité et le vivre-ensemble. En France comme ailleurs, la musique vivante est devenue potentiellement un territoire à haut risque, un lieu de contagion, justifiant le contrôle, voire l’interdiction d’ouverture des espaces et lieux dans lesquels l’expression musicale vivante, quelles que soient les esthétiques proposées, suscite le mouvement, le contact, le rassemblement le partage. Dans ce contexte, les expériences musicales se sont reconfigurées, entre adaptation, résistance et innovation. L’analyse (…) En savoir plus

Samedi 22 mai 2021, Issy-les-Moulineaux, Le Réacteur (Espace Icare) En présentiel (10h-17h)

Responsables de la journée : Cécile Prévost-Thomas, Luc Robène et Solveig Serre

Cette première rencontre s’inscrit dans le cadre du projet de recherche MUSICOVID (Expériences musicales en temps de Covid : s’adapter, résister, innover ), soutenu par le CERLIS, THALIM et le CESR.

MAY 6. Communities: Imagined, Speculative, Real

Par défaut

2021 Poetics & Theory Graduate Conference

“…all that is, all that can be, all that will be, and all that will never be are in a community.” –Shaj Mohan
COMMUNITIES_ IMAGINED, SPECULATIVE, REAL Debates about the value of community have long animated the history of philosophical and political thought, while the loss of and longing for community have been long-standing preoccupations of the literary imagination. What does community look like today, in an era of rapid technological and scientific advancement, neoliberal racialization, wealth inequality, acute climate precarity, and epidemic transmission? How are sustainable forms of collective organization—whether organized around common needs and desires, kinship or ethnicity, shared identity, social or political advocacy, aesthetic or spiritual proclivities—being continually trialed in ways transformative, ineffectual, imaginative, and never-before-thought?  read more… Click HERE for the full conference program! https://nyu.zoom.us/j/98232604438

CFP: Revue Proteus « Rituels, Arts et Résistances »

Par défaut

Proteus, 19

Coordination : Ophélie Naessens & Anne-Laure Vernet

WitchDance_header

Les propositions d’articles, entre 300 et 500 mots, sont à envoyer pour le 29 avril 2021 à l’adresse suivante :

contact@revue-proteus.com

Date limite de soumission : 29/04/2021

Le présent appel à publication porte sur les modalités artistiques de réinvestissement des pratiques rituelles (définies en ayant recours à la démarche et l’épistémologie anthropologiques et ethnologiques) en tant qu’il s’agit de rites à la fois anciens et nouveaux, traditionnels et contemporains. L’étude des rites présente actuellement un champ de recherche dense et ouvert qui se développe dans différentes disciplines des sciences humaines et sociales (anthropologie, ethnologie, arts, Gender et Cultural Studies, etc.), et à travers lequel diverses approches méthodologiques et cadres théoriques se croisent. S’il est vrai que les chercheur·e·s envisagent un socle commun – le rite pensé comme un dispositif transmis de génération en génération par les individus et les communautés tout en s’adaptant aux contextes et singularités – chaque discipline s’intéresse tout de même à des pans spécifiques du rite : ses modalités de fonctionnement systémique, ses relations à une identité commune, ses évolutions historiques et ses modalités de perpétration, ses finalités, ses sources symboliques, ses valeurs heuristique et herméneutique, etc. (…) cliquer pour Lire la suite

Publication: Imaginaires de la Commune

Par défaut

revue en ligne Contexte n°30 | 2021
Discours et imaginaires de la Commune

images

Sous la direction de  Justine Huppe et Denis Saint-Amand

À l’occasion du 150e anniversaire du soulèvement parisien, une riche publication à lire ici.

  • Faire et défaire l’histoire
  • Raconter et transmettre l’événement
  • Transposer et réinventer le mythe