Sauver le commun du communisme -Erik Bordeleau

Par défaut

capture_decran_2015-08-07_a_17-22-36

Que faire de l’aventure communiste ? En quoi nous concerne-t-elle encore aujourd’hui? Depuis la chute du mur de Berlin et l’intégration de la Chine et des pays de l’ex-Union soviétique à l’économie mondialisée, on considère souvent l’épisode communiste comme un simple accroc dans le déroulement de l’Histoire, une sorte de régression dans l’avancée irrésistible du capitalisme. Et pourtant, si le communisme n’est plus l’horizon indépassable de notre temps, la nécessité de repenser le commun, elle, se manifeste avec plus d’insistance que jamais (…) Nous avons besoin de nous réapproprier la réalité de nos désirs avant qu’ils ne soient convertis en matière sombre du capitalisme. Nous avons, en somme, besoin de faire de nous-mêmes les précurseurs d’un nouveau type de communisme: un communisme de la résonance sensible plutôt qu’un communisme de la volonté.

 

Lire un compte-rendu dans la rubrique bibliographie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s